L'Ordre du Temple Solaire cultive une mystique de la fin du monde

Source : La Presse (Canada), dimanche 24 décembre 1995.


L'Ordre du Temple Solaire (OTS), dont 16 adeptes présumés ont été retrouvés morts carbonisés hier dans le massif du Vercors (sud-est de la France) est une organisation ésotérique qui cultive une mystique de la fin du monde, selon Georg Schmid, expert zurichois des sectes.

La secte a préparé des années durant ses membres actifs au passage dans l'au-delà. Elle a distillé un enseignement « composite » fait d'un peu d'astrologie, de yoga, d'alchimie, de mystique juive et surtout de beaucoup « d'ésotérisme dépressif », a dit M. Schmid à l'Agence télégraphique suisse (ATS).

Selon lui, le spectaculaire massacre de 53 membres de l'OTS en Suisse et au Canada, en octobre 1994, a eu un effet bénéfique sur la plupart des sympathisants : ils se sont « réveillés » et ont renié leurs engagements passés. Cependant, certains adeptes de la secte étaient si imprégnés par leurs croyances qu'ils ont regretté d'avoir « manqué le premier voyage » entrepris par leurs co-religionnaires, remarque l'expert.

La secte, dont les racines remontent au XIIème siècle, voue un culte particulier à la nature et au soleil. Rien d'étonnant si les deux drames se sont déroulés une nuit sans lune, note M. Schmid.

Le Temple Solaire, qui a prospéré en Martinique dès 1984 et en Bretagne (France) de 1986 à 1991, se distingue par trois particularités essentielles, d'après le spécialiste vaudois Paul Ranc : de fortes pressions psychologiques (y compris lavage de cerveau) sur les adhérents, une allégeance financière des membres, une structure très hiérarchisée qui ne tolère aucune contestation de l'autorité des dirigeants.


  
Sectes et tragédies 
 
Sectes sur le Net francophone 
Ordre du Temple solaire 
 
Home Page 
Sectes = danger !