Ikeda et le parti Komeito se complaisent sur une "ligne de parti"

Ikeda ordonna la mise sur ecoute de la ligne telephonique du siege du Parti Communiste. Le Parti Communiste, apres l'avoir appris de Mr Masayu Yamasaki, ancien avocat du groupe Soka Gakkai, poursuivit la Soka Gakkai en justice, le proces ayant dure' 15 ans. La Soka Gakkai fut declaree coupable, et comdamnee a une amende de 15.000 dollars, depens en sus. Ikeda continue d'utiliser deux des trois plombiers impliques dans l'incident des ecoutes telephoniques. L'un deux, M, Kanzaki, de maniere deplacee, fut nomme' Ministre des Postes et Telecommunications du Gouvernement Japonais sous le Cabinet Hosokawa. Selon les donnees du proces de Mr Yamazaki, des depositions, Kanzaki fut directement implique' dans l'incident des ecoutes telephoniques. Kanzaki continue de le nier. Neanmoins, Mr Kanzaki fut releve' de son poste de Ministre des P et T apres que le scandale ait refit surface pendant qu'il etait en charge ministerielle.

"Traite' de non-agression mutuelle"

Ikeda et le president d'alors du Parti Communiste, Mr Miyamoto concluent un "Traite' de non-agression mutuel".


Page d'accueil : soka Gakka´ - La Chambre d'Eclaircissement