Rev. Ouhashi assassinéau
Hokkaido, Japon

Des membres terroristes de la Soka Gakkai Internationale au Hokkaido, obéissant aveuglément àleur maître, Daisaku Ikeda, ont prouvéêtre parmi les individus les plus dangereux et les plus meurtriers, enclins àdes actes sadiques d'une extrème violence, au sein des membres de la SGI àtravers tout le Japon.

Un responsable (de district) fanatique et suicidaire de la SGI et croyant de l'Ikedaisme, lança sans crainte son camion de deux tonnes sur la voiture familliale du Rev. Shinmei Ouhashi, prêtre responsable du temple Jinmyoji, Hokkaido au Japon, le 21 juillet 1994. Les deux véhicules furent détruits. Le chauffeur de la SGI, sanglédans son camion, s'en sorti avec des blessures légères. Le Rév. Ouhashi décéda àl'hopital quatre heures plus tard à10h06 du soir.

L'incident eut lieu sur une route de campagne. Aucun témoin ne s'est présenté. On pense qu'un autre véhicule fût impliquédans l'incident. Un rapport de l'accident fIut fait par téléphone àla police par un homme ayant utiliséun faux nom. Il n'a pas étéretrouvé.

Des membres de la SGI de plusieurs régions de Hokkaido, dans l'intervalle de deux àtrois heures suivant la mort du Rév. Ouhashi, en plein milieu de la nuit, commençèrent àdistribuer àdistribuer plusieurs centaines de tracts qui disaient: "C'est la punition du ciel de la secte Nikken! La mort du Rév. Shinmei Ouhashi!", et àridiculiser le Rév. Ouhashi en l'ayant déssinéen habit de défunt.

Les tracts de Gakkai avertissaient aussi les membres du temple, qui pouvaient souhaiter assister au pélérinage de 60.000 membres du temple principal, pour lequel ils se préparaient àpartir le matin suivant, qu'ils pourraient faire l'expérience d'un destin similaire àcelui du Rév. Ouhashi. Des membres de la SGI téléphonèrent aussi àdes membres du temple au milieu de la nuit, leur dire que le prêtre principal avait ététuéet firent des déclarations similaires harcelantes.

Ce n'est que lorsque les journeaux du matin arrivèrent que les membres du Hokkaido comprirent que les coups de téléphone harcelants étaient vrais en ce qui concerne la mort du Rév. Ouhashi.

Le Rév. Ouhashi, connu de tous pour sa conduite extrèmement prudente, était 24 heures sur 24 sous surveillance de terroristes fanatiques de la SGI, qui le suivaient partout. Quoiqu'il en soit, il ne fait aucun doute que, sur cette route de campagne déserte, il fût victime d'un homicide préméditépar un autre véhicule, perpétrépar des membres fanatiques et suicidaires de la SGI, des dévoués d'Ikeda.

Le Rév. Ouhashi et les membres du temple avaient reçu de nombreuses menaces de mort. Avant le pélérinage, le Rév. Ouhashi, conscient que sa vie était en danger, donna des instructions aux membres du temple sur le fait que quoiqu'il puisse arriver, ils devront aller au pélérinage.

Source: Weekly Shincho, 9/1/94

Les dessins (voir plus bas), de 1 à6, montrent comment "A" (membre SGI), dans son camion de deux tonnes, en compagnie d'un complice, "X", provoquèrent un accident de la circulation qui résulta en la mort du Rév. Shinmei Ouhashi le 21 juillet 1994, sur une reoute isolée de campagne au Hokkaido, Japon.


Page d'accueil : soka Gakka´ - La Chambre d'Eclaircissement