Le patron de la Soka Gakkai,
Ikeda, est presume' avoir viole' un disciple

Japan Times,
5 juin 1996

Un ancien membre feminin de la Soka Gakkai et son mari ont porte' plainte pour dommages le 5 juin aupres du tribunal d'instances de Tokyo contre Daisaku Ikeda, patron de l'enorme organisation laique bouddhiste, se plaignant qu'Ikeda l'ait viole'.

Dans sa plainte, Nobuko Nobuhira declare qu'elle fut violee par Ikeda par trois fois, en juin 1973, aout 1983 et aout 1991. Nobuko, agee de 69 ans, et son mari Junko, 74 ans, reclament 75 millions de yens pour compensation.

Un porte-paroles de la Soka Gakkai observa par la suite que l'accusation de viol, dont les details furent publies dans un hebdomadaire, est une pure invention.

Parlant lors d'une conference de presse, Nobuhira declara en sanglotant: "J'ai souffert et souffert avec patience pendant des annees". Nobuhira, qui s'engagea dans la secte en 1956 et servit comme membre responsable, declara qu'elle fut violee par le President Honoraire de la Soka Gakkai dans les batiments de la secte et dans une rue a Hokkaido. Elle dit qu'elle fut renvoyee de son poste apres avoir envoye' une lettre a Ikeda en 1992, lui posant des questions sur sa responsabilite'.

Ce n'est qu'en fevrier dernier qu'elle fit part de ses experiences a son mari: "Il etait si gentil avec moi, je ne pouvais pas le blesser", declara Nobuhira, expliquant pourquoi elle fut incapable de quitter la secte ou d'engager une action contre Ikeda plus tot.

 

Page d'accueil : soka Gakka´ - La Chambre d'Eclaircissement