La Soka Gakkai essaya de censurer les media
etrangers, mais echoua dans sa tentative de bloquer
l'emmissionde la BBC, "The Chanting Millions"

Le Japan Times Edition Hebdomadaire
4 Nov. 1995

Reportage: The Chanting Millions

Un envoye de l'hebdomadaire a Londres rapporte que la Soka Gakkai se trouve impliquee dans une querelle avec la BBC qui passa un reportage sur la secte le 14 octobre dernier. Un porte-paroles des quartiers generaux de la Soka Gakkai a Tokyo declara qu'une reclamation fut deposee parce que la BBC avait accepte de montrer un projet de programme a la secte avant sa diffusion. Une telle demande, naturellement, est manifestement de la censure--sorte de censure de facto que la secte a exerce lors de reunions avec les dirigeants des media, de publicites payees et de proces en diffamation.

Lors d'un recent seminaire parraine par l'Association du Barreau Roppongi, groupe de juristes etrangers,un dirigeant d'un important reseau TV expliqua que les media ont fait honneur a un tabou de la presse sur deux sujets: La maison Imperiale et la religion. Il nomma Aum Shinrikyo et la Soka Gakkai. Est-ce qu'un reseau Japonais de taille diffusera l'emission de la BBC sous le titre "The Chanting Millions"? Une emission identique de la CBS d'une duree de 60 minutes sur la Soka Gakkai n'a jamais ete diffusee au Japon, en depit d'un interet important des auditeurs pour un tel sujet.

Fonde sur le droit d'information du public, l'hebdomadaire demanda a un correspondant de Londres de resumer le reportage de la BBC: "The Chanting Millions".

Reportage: "The Chanting Millions" est raconte par le journaliste Julian Pettiler. Suite a des paroles du president honoraire de la secte Daisaku Ikeda, le Professeur Minoru Morita affirme que le dirigeant de la Soka gakkai est l'homme le plus puissant de la politique Japonaise. Le professeur explique que la branche laique de la Nichiren Shoshu agee de 700 ans est consideree comme heretique par le courant principal bouddhiste. La croyance en la realisation d'ambitions materielles par l'incantation est reputee etre un example d'heresie.

Puis l'emission met en relief une famille japonaise, qui dirige une petite entreprise de salon de coiffure, comme example de fideles de la Soka Gakkai. Par opposition, une reunion de quelque 700 membres membres decus et qui ont deserte la secte, est mise en lumiere. En depit du nombre croissant d'adeptes desanchantes, l'electorat d'origine Soka Gakkai peut encore rassembler 6 million de suffrages, 10 pourcent de l'electorat de la nation.

La Soka Gakkai Internationale fait etat maintenant de chapitres en Grande Bretagne et dans beaucoup d'autres etats europeens, de meme que 150.000 membres ax Etats-Unis. Dans la Californie du Sud, le porte-paroles Al Albergate de la NSA ( le chapitre SGI garde encore l'appellation de Nichiren Shoshu d'Amerique) donne des reponses mielleuses.

Les membres Americains desanchantes decrivent la secte a l'image d'une entreprise preneuse d'argent qui debute le processus de conversion en amenant les enthousiastes a croire que l'incantation assouvira leurs desirs fervents, et fini en les asservissant.

Hirohisa Kitano, professeur de droit de l'Universite Nihon, estime la richesse de la SG a plus de 1000 proprietes a travers le Japon et 10 trillion de Yen (500 milliard de francs). Le journal de la secte, le Seikyo Shimbun, tire a 5,5 million.

La secte entretient un ensembles d'ecoles, du primaire au niveau universitaire. Dans les ecoles secondaires de la secte, on n'enseigne pas encore la religion aux enfants mais on les soumet au culte de la personnalite du grand dirigeant Daisaku Ikeda.

Ikeda declare que l'excommunication de la Soka Gakkai par son temple principal: Nichiren Shoshu, fut le pire desastre de l'histoire du Bouddhisme.

L'emission se poursuit sur un autre schema de creation d'argent -- la vente d'emplacements de tombeaux mortuaires en cooperation avec la Banque Mitsubishi (banque principale de la secte). Un ancien cadre superieur de la secte raconte comment, en depit du fait qu'il vivait a Omiya, il subit des pressions pour acheter un emplacement de tombe a Hokkaido. Il ne fut pas autorise a payer comptant, mais on le forca a faire un emprunt aupres de Mitsubishi; le prix paye fut le double.

Polly Toynbee, la journaliste et ancien reporter des affaires sociales pour les actualites de la BBC est aussi la petite-fille du defunt historien Britannique Arnold Toynbee, dont les conversations avec Ikeda furent publiees dans un livre intitule Choisir la Vie. Lors d'une visite au Japon, elle jugea Ikeda comme etant un homme en quete de pouvoir et pas du tout une personne religieuse.

Le dialogue avec Toynbee illustre la tentative malicieuse d'Ikeda de s'identifier avec des personalites de premier rang. L'Universite Soka affiliee a la secte autorise Ikeda a delivrer des diplomes a titre honoraire, par example, a Nelson Mandela et Mikhail Gorbachev. En Grande Bretagne, il rencontra Margaret Thatcher.

La secte fut liee a une affaire a scandale de tableaux , impliquant un musee affilie a la secte et la Banque Mitsubishi. Apparemment, les deux institutions pretendent avoir achete le meme tableau lors d'une meme enchere -- mais annoncerent des prix differents. L'enquete de la police tourna court.

La Soka Gakkai a pour objectif de controler le monde politique par la mise en perspective d'une victoire electorale du Shinshinto. Kitano explique que la secte s'efforce egalement de prendre le controle au sein de la fonction publique Japonaise, en placant ses cadres aux places strategiques.

La faiblesse constitutionnelle qui empeche le gouvernement d'intervenir dans les affaires religieuses exclue une reponse efficace de l'etat.

"The Chanting Millions" se termine avec une question troublante: Qu'arrive-t'il ensuite?

Page d'accueil : soka Gakka´ - La Chambre d'Eclaircissement