Paradis-fiscal Japonais pour un Groupe
Religieux, mais Danger pour le Pays

The Weekly Post
Jan. 11 - Jan. 17, 1996

Emus par les problemes enormes des Japonais au sujet de la serie des meurtres horribles commis par la secte extremiste Japonaise Aum Shinrikyo l'annee derniere, la classe politique Japonaise s'est lance' dans un debat virulent a propos de la nouvelle legislation concernant les groupes religieux.

Cependant, leur argumentaire n'est pas en rapport avec la secte Aum, mais tourne autour de la penetration des groupes religieux dans le systeme politique. Le Parti Democrate Liberal (PLD), qui gouverna la politique Japonaise depuis presque quatre decennies, jusqu'a l'election de 1993, se servi de l'avantage donne' par la revolte croissante du public japonais envers Aum. Ils ne perdirent pas de temps pour diriger l'attention du pays vers une attaque de la Soka Gakkai, l'organisation religieuse la plus puissante du Japon, qui possede une influence notable dans la politique Japonaise.

La Soka Gakkai fut fondee en 1930, et en 1960, lorsque Mr Daisaku Ikeda en devint le dirigeant, La Soka Gakkai developpa l'effectif de ses membres tres rapidement, et evolua vite pour devenir la plus grande organisation du Japon.

La Soka Gakkai dispose de son propre parti politique appele' le Parti de Gouvernement Propre (PGP), et qui est devenu l'une des composantes les plus importantes du Parti de la Nouvelle Frontiere (PNF), le plus grand et plus puissant parti d'opposition de la coalition au pouvoir comprenant le PLD.

Le Parti de la Nouvelle Frontiere est dirige' par Ichiro Ozawa, le rival le plus convaincant du Premier Ministre Ryutaro Hashimoto du PLD, et le jeu du pouvoir politique entre les deux parties a accelere' la dispute orageuse sur la question des groupes religieux au Japon.

La Soka Gakkai a environ 18 millions de supporters au Japon et a l'etranger, et leur vote a une importance notable lors des elections japonaises. Le Parti de Gouvernement Propre de la Soka Gakkai compte 52 membres parmi les 170 membres du Parti de la Nouvelle Frontiere au sein de la Chambre Basse qui a un pouvoir de decision un la Chambre Haute.

Une machine a generer de l'argent par collectes de sommes enormes

Le pouvoir de la Soka Gakkai est important egalement pour ce qui concerne l'argent. Le revenu brut de la Soka Gakkai est estime' atteindre 2 milliards de dollars en 1995 - moins que les annees dites normales ou il atteignit de 2,5 a 3 milliards (15 milliards de francs). La plus grande part de leur 2 milliards fut le resultat de la recolte des obligations annuelles de ses supporters.

Le jour de l'an a midi, la Soka Gakkai commence ses ceremonies dans ses temples a travers tout le pays pour celebrer la nouvelle annee. Pendant les trois jours de ceremonies, c'est 3,5 millions de supporters qui y vont pour faire des contributions financieres a l'entree des temples ou ils trouvent une enveloppe pour verser leur don. En moyenne, ils contribuent chacun a la hauteur de 50 dollars, c'est-a-dire, 150 millions de dollars au total. C'est une machine a generer de l'argent par des collectes de sommes enormes.

Ces contributaires ne recoivent aucun recu. Cela pourrait creer l'occasion pour des responsables locaux, de detourner ces fonds et pour le siege central, d'utiliser cet argent pour des motifs ne pouvant etre rendu publiques. Aucune autorite' gouvernementale ne verifie les raisons pour lesquels cet argent est depense'. Personne d'autre que les faux-moines de haut rang de l'organisation, ne sait ou va l'argent.

La separation de la religion et de la politique.

C'est un fait bien connu, par diverses formes et moyens, que la Soka Gakkai depense de l'argent, de facon directe ou indirecte, pour leurs buts politiques.

La constitution Japonaise ordonne la separation entre la religion et la politique, et n'autorise aucun groupe religieux que ce soit, a etendre son pouvoir decisionaire sur la politique. De meme, les lois fiscales japonaises qui furent batties a partir de directives des Etats-Unies, interdisent des manoeuvres de groupes religieux visant a l'organisation de formations politiques, d'activites legislatives, de campagnes electorales et meme d'utiliser leur quartiers pour y tenir des activites politiques.

Bien entendu, il ya des polemiques relatives a l'interpretation de la constitution, parmi les hommes politiques. Ils l'interpretent selon leurs propres convenances politiques. Meme au PLD, il y a des politiciens cherchant a faire revivre leurs liens amicaux avec la Soka Gakkai.

Il est plus evident que jamais, que le privilege fiscal complet de la Soka Gakkai pour le motif d'organisation religieuse sans but lucratif doit etre considere' tres serieusement. Rien que pour leur gestion financiere et leur livre comptable de meme que leur implication dans la politique nationale, si la Soka Gakkai se trouvait aux Etat-Unis, elle aurait perdu, depuis tres longtemps, tous les privileges accordes a un groupe religieux sans but lucratif.

-Atsushi Mizoguchi


Page d'accueil : soka Gakka´ - La Chambre d'Eclaircissement