Star's Edge International - Avatar

Avatar, une secte dans l'entreprise

(Source: Enquête de Thomas Lardeur, coordonnée par Jean-Marc Dubois, Entreprise et carrières n387 - du 13 au 19 mai 1997)


Sommaire

Avant propos
Origine et naissance d'avatar
Un geste de bonté
Avatar est né
Les cours avatar dans le texte

Cours de base
Cours "Masters" et "professionnel"
Cours Wizard

L'histoire d'avatar en France

Devenir Master et pouvoir enseigner
Contradictions
Sortis manu militari
Fin de l'histoire
Dissociation de la personnalité

Avatar agite beaucoup de mirages

L'affaire EDF

Opinion critique
Enquête de la direction
Arrêt de toute collaboration
Note interne de l'EDF du 17 octobre 1995
L'avenir

Extrait d'une plaquette de présentation de la Sté CPV CONSEILS

Entretien avec Carole Hennequin

L'enquête réalisée par la direction d'EDF

Les trois organismes de formation "encartés" par EDF

 


Avant propos

Il y a tout juste un an, lors d'une grande enquête parue dans le n°349/350, nous abordions la question délicate des sectes dans la formation professionnelle. Cette enquête nous a valu de nombreuses réactions de votre part, et un évident désir d'en savoir plus. De nombreuses entreprise s'en sont émues. Preuve que le sujet était, et est, toujours d'actualité. Nous avons donc décidé de poursuivre nos investigations dans plusieurs directions. L'enquête que nous vous proposons aujourd'hui, sur Avatar, est ainsi le fruit de plusieurs mois de travail qui nous ont permis de mieux appréhender le phénomène dans toute son étendue, et ses nombreuses incidences aussi bien sur les individus que sur les entreprises. Avatar est une première étape, d'autres viendront dans les prochains mois.

Certaines sectes, parmi les 172 répertoriées dans le Rapport parlementaire sur les sectes de janvier 1996, s'adressent au monde de l'entreprise via des organismes de formation. Il en est ainsi de l'Église de Scientologie (1). Un autre mouvement s'est retrouvé plusieurs fois sous les feux des projecteurs pour des formations réalisées, notamment, à EDF et à 1'ANPE dans le courant de l'année 1996: Avatar.

Dans les documents de travail de la Commission parlementaire sur les sectes, il est classé dans la catégorie des mouvements "psychanalytiques", c'est-àdire qui "développent diverses techniques parapsychologiques prétendant guérir l'inconscient de traumatismes divers". Inspiré du courant "New Age", Avatar compterait 21 filiales en France. Ces mêmes documents de travail le qualifient de "nocif à l'égard de l'individu" (déstabilisation mentale (2) et exigences financières exorbitantes), et "de la société" (détournement des circuits économiques).

Les responsables d'Avatar s'en défendent. Selon eux, Avatar serait même "un outil très pertinent pour éviter les sectes! En s'inspirant de méthodes comme Avatar pour promouvoir largement une éducation à la liberté, fondée sur la connaissance du phénomène des croyances, la force intérieure et la dignité, nous mettrions naturellement nos enfants à l'abri des tentations totalitaires" (3).

Alors que faut-il en penser? Quelle est l'histoire d'Avatar? Quelles sont les critiques formulées à son égard? Que s'est-il passé à EDF début 1996 ? Et quels sont les organismes qui proposent Avatar? Entreprise & Carrières a enquêté.

(1) Voir Entreprise et Carrières n°339/340 (29 avril 1996).

(2) Déstabilisation mentale: "On entend par cette expression le fait, par la persuasion, la manipulation ou tout autre moyen matériel, de déstabiliser quelqu'un pour le soumettre à son emprise ".Rapport parlementaire sur les sectes page 76.

(3) Dossier de presse Avatar, 1996.

Origine et naissance d'Avatar

A l'origine d'Avatar se trouve un Américain,Harry Palmer. Après avoir entamé des études d'ingénieur en 1962 au Clarkson College of Technology, ce " poète - ingénieur-beatnik " , comme il se plaît à se présenter (Vivre délibérément, Harry Palmer, 1994), préfère quitter l'université trois ans plus tard. Il vit alors de petits boulots, devient cuisinier, peint des chambres de motels, visite des communautés ou encore emballe de la nourriture pour les coopératives. En parallèle, il étudie la psychologie occidentale et la philosophie orientale, avant d'obtenir en 1969 un diplôme de licencié en Sciences. Il donne alors des cours de littérature.

En 1972, il participe à une séance de "guidance spirituelle", à savoir la Scientologie (1). Il ouvre alors le Center for Creative Learning, une succursale de l'Église de Scientologie à Elmira, une ville de l'État de New York. Il le dirige pendant une quinzaine d'années, jusqu'au jour où des différends financiers sérieux l'opposent à ses disciples en même temps qu'à l'Église de Scientologie, qu'il quitte en s'obligeant à ne plus utiliser les marques "scientologie" et "dianétique".

Un "geste de bonté".

Dans une interview donnée en 1988 au Star Gazette, journal américain, Palmer indique être victime d'une "campagne d'extorsion" tout en précisant procéder, sans y être contraint, à des remboursements comme un "geste de bonté"!

Il se met alors à " explorer de nombreux systèmes de croyances, mouvement psychédélique, philosophies orientales, mouvance hippie, zen, psychologie moderne". C'est à ce moment qu'il commence à mûrir une technique particulière: "je crée mes expériences en fonction de ce que je crois".

Pour parvenir à ses fins, il remplace la table de sa salle à manger par un caisson d'isolation sensorielle de 500 kg. Il va y séjourner pendant huit semaines en état d'apesanteur, grâce à une solution de sulfate de magnésium dissous dans l'eau. "C'est à ce moment" précise-t-il dans son livre Vivre délibérément, "que les leçons Avatar se révélèrent, observant la conscience se définir à partir du vide, s'avançant et refluant comme la marée, dans cet océan non spatial de Conscience-source inexprimable. De ce point de vue, on peut percevoir ou appréhender (c'est-à-dire percevoir sans l'aide des sens) une forme pensée. C'est quelque chose! ". Avant de conclure: "La relativité est l'ultime vérité! Si Albert Einstein avait eu un caisson, il aurait compris cela bien plus tôt".

Avatar est né.

En résumé:Avatar est une " technique qui vous aide à plonger, avec délicatesse et précision, au cœur de vos fonctionnements psychiques; elle vous apprend à reconnaître et à vous défaire des "programmes" (2) qui déterminent les réactions qui vous semblent inappropriées; elle vous donne aussi les moyens de créer d'autres manières d'être qui répondent à vos attentes et s'accordent à vos valeurs" (Documentation de présentation de l'organisme Otium).

Cette "technique" correspond parfaitement à l'idéologie New Age. L'idée est même simpliste: "vous expérimentez ce que vous croyez et non le contraire".Ainsi, pour changer sa vie, il suffit de changer ce que l'on croit. La réalité, qui n’est qu’une croyance, peut être,ainsi, modifiée à loisir. Palmer expérimente pour la première fois Avatar en novembre 1986. Puis, l'expansion s'organise. On dénombre 400 diplômés en 1987, 4000 en 1989. La même année, les cours sont proposés dans 500 centres, 26 pays et 8 langues!

Cette présentation idyllique ne tarde pas toutefois à subir quelques revers. Quatre anciens employés-scientologues de Palmer lui intentent un procès en 1988 pour des salaires non perçus.

Dans le méme temps, certains masters Avatar élèvent des critiques et claquent la porte avec fracas

L'expansion d'Avatar dés lors se ralentit. Néanmoins, aujourd'hui le cours est délivré dans 46 pays. Il aurait été suivi à ce jour par 30 000 personnes.

-------

(1) l’Éghse de Scientologie figure dans le Rapport parlementaire sur les sectes. Voir Entreprise & Carrières n°339/340 .
(2) "Ces programmes sont fondés sur vos certitudes, ce que vous croyez de vous-même et du monde. En allant à leur découverte, et en apprenant à les modifier, vous cessez d'être le jouet d'un "pilote automatique" fonctionnant sur des critères passés (même si ce furent les vôtres), pour être l'artisan conscient de votre devenir" (documentation de présentation Otium).
(3) Ce procès s'achève en 1991 par une transaction en faveur des anciens employés Palmer leur versant très précisément: 11729,66 dollars.

Les cours Avatar dans le texte

Cours de base

D’une durée de 6 à 9 jours et d'un coût de 12 000 francs, le cours de base d'Avatar permettrait " d'apprendre les principes gouvernant la création et l'expérience, la décréation et la gestion de la réalité". Il est censé offrir comme résultats "I'aptitude à percevoir la réalité sans jugement, déformation ni séparation, à modifier la réalité personnelle, à changer les sensations corporelles, les conflits interpersonnels, les dépendances, les croyances, les compulsions". Il est à noter que pour pouvoir terminer le cours, le stagiaire doit "être retourné à sa propre source"! (Les Matériaux Avatar)

De manière plus simple, le but du cours permettrait d'explorer sa propre conscience et de "modifier tout ce que l'on désire changer"! Ainsi, l'étudiant est amené à apprendre que l'homme se crée lui-même ses croyances et sa réalité. La solution consiste donc à créer et "décréer" ses idées, et non pas à les analyser.

Dans la pratique, l'étudiant lit sous le contrôle d'un master (formateur) un polycopié, étiqueté "Matériaux Avatar/confidentiel". Celui-ci se divise en extraits de conférences d'Harry Palmer et en une série d'exercices. Certains l'amènent ainsi, par exemple, à répéter maintes fois des phrases du type " je suis heureux d'être moi", " je décide", " je suis source".

Reste le principal exercice d'Avatar appelé "la procédure du maniement de la création". Il est censé permettre de décréer ses croyances gênantes et d'en créer de nouvelles

Depuis 1993, ce cours est précédé d'un stage d'une journée (coût 600 F) ou de deux jours (atelier ReSurfacing, 1800 F).

Cours " Masters " et " professionnels ".

Ceux qui souhaitent poursuivre l'expérience peuvent ensuite s'inscrire au Cours Master, enseigné uniquement par des équipes de Star's Edge, I'entreprise chargée de commercialiser la méthode

D’une durée de 9 jours et d’un coût de 18 000F il vous permet de recevoir une licence provisoire , pour organiser et conduire des stages Avatar.

En 1992, s'est ajouté le "cours Professionnel" (15 û00 F. 7 jours).

La raison de ce cours s’explique par le fait que des Masters "réussissent accidentellement" et d'autres "délibérément" (Document Avatar, section IV Le Cours Professionnel). Ces derniers auraient des "traits communs " qui correspondent à un niveau des " composants de la vie ". Les professionnels sont ainsi capables d’atteindre ce niveau. Ce nouveau cours leur permet " d’activer et développer les six composants décisifs du succès ( existence, motivation, perception, action, organisation, alignement)".

Cours Wizard.

Reste enfin le stade ultime: le cours Wizard, aussi appelé cours de magiciens. (14 jours, 45 000 F). Apparu en 1991, ce cours vous offre la possibilité de gérer et d'étendre le réseau de Star's Edge.

Plus précisément, "le mot magicien désigne un master qui a acquis une telle compréhension et une telle maîtris de la création que ses capacités semblent magiques ou surnaturelles" (Les matériaux Avatar section V-Magicien) Il est censé apprendre "l'aptitude à agir et percevoir indépendamment du corps, l'aptitude à identifier et établir le contact avec des forme de vie non physiques et l'aptitude à proposer et à exécuter une mission de civilisation alignée (voir encadré ci-contre: la Famille mondiale (Avatar) ! Ainsi, l'étudiant se voit conférer une mission: "le but du magicien est de transmettre la sagesse et de développer des individus puissants qui deviendront des centres d'influence sociale", en vue de "créer une organisation co-opérante qui puisse assumer une gestio éclairée, ET SAGE, du monde". Les Magiciens peuvent donc s'élever "au-dessus du monde" et "modifier délibérément la création collective appelée civilisation"...!

Mais le plus surprenant est sans doute la conférence du cours de Magiciens donnée par Harry Palmer à Orlando (Floride) en janvier 1991dans laquelle il justifie ce cours. Il parle d'une ancienne " confédération galactique ", dont les êtres étaient "capables de concentrer leur pensee sans effort et avec une grande précision".

Ils accomplirent ainsi " de grandes réalisations scientifiques". Mais comme "chaque génération accroissait encore la masse du savoir", il fut calculé "que cette masse allait prendre une ampleur telle qu'un membre de la Confédération ne pourrait pas vivre assez longtemps pour l'assimiler tout entière à lui seul. C'est alors que la Confédération adopta la technique connue sous le nom d'endoctrinement par stimulus", qui permet de "transférer en quelques heures les instructions et les données" dont une personne a besoin "pour exécuter des fonctions complexes". Puis, survint un cataclysme qui effaça la Confédération à l'exception d'une planète "le compagnon d'Estro", "une civilisation où la conscience collective se libéra des chaînes de croyances et évolua en un âge éclairé".

Ses habitants, les compagnons, "commencèrent à explorer et à coloniser les régions intermédiaires de la Voie Lactée" et "semèrent les graines de la vie sur 33 mondes, dont notre planète, la terre"! Ces "enseignants spirituels" étaient, disait-on, capables de " franchir le pont qui unit les esprits" et "possédaient aussi le secret d'agir dans des champs gravitationnels changeants"! Après l'Apocalypse, leur mission consistait à "aider toute civilisation ayant atteint sa maturité technique à passer sans encombre à une époque éclairée avant qu'elle ne se détruise elle-même".

Et Harry Palmer de conclure sa conférence en ces termes: "vous allez découvrir que vous possédez le souvenir intégral de tous les événements que mes paroles ont soulignés. Tout ce que vous avez à faire est d'apprendre à écouter et à regarder au bon endroit" !

Harry Palmer propose ainsi à ses étudiants d'avoir accès à ces pouvoirs magiques (que nous posséderions tous inconsciemment selon lui), de faire partie d'une élite. et, suprême mission, de sauver la terre du cataclysme qui la menace!

A la condition toutefois de débourser prés de 80 000 francs pour suivre le cursus complet...

Aucun résultat n'est garanti. Une dernière précision: chaque stagiaire doit signer avant le début des cours une décharge dans laquelle il s'engage "à ne pas copier, s'approprier ou diffuser d'aucune manière aucun des matériaux confidentiels", à "n'engager aucune action légale contre Star's Edge", "à payer 10000 dollars (environ 55 000 francs) en cas de violation". Enfin, Il doit aussi "reconnaître qu'aucun employé de Star's Edge et/ou représentant licencié (...) ne lui a fait de promesse de résultat". (Document Avatar pages 122 à 124).

L'histoire d'Avatar en France

Apparus en 1987 en France les séminaires Avatar ont rencontré d'amblée un vif succès auprès de nombreux cadres. A l'époque ils ne dédaignaient pas la publicité. Aujourd’hui, ces séminaires préfèrent la discrétion et le bouche – à- oreilles . Autres temps autres mœurs…

Le séminaire Avatar a été introduit en France dés 1987 par Eddy Savary, qui crée alors le "premier centre de créativisme" à Montpellier (Journal Avatar. N°4.Avril 1988). D'emblée, le succès est immédiat. La France connaît même le plus fort taux de développement mondial. Deux raisons à cela: il s'agit d'une technique nouvelle de développement personnel, un secteur alors très porteur. Ensuite, il promet la fortune à qui se laisse tenter par l'aventure .

Des dizaines de participants, puis des centaines, s'y pressent. Des "centres de créativisme" ouvrent un peu partout en France. Leur documentation commerciale mérite l'intérêt: "Avatar peut vous aider à réaliser et à vivre votre rêve"! "Attachez votre ceinture et tenez bien votre chapeau! Ce que vous allez lire risque de vous surprendre. . . ". "Avatar pourrait bien être ce que vous attendiez depuis si longtemps". "Nous avons les outils pour éviter la destruction de la planète pourquoi ne pas les utiliser ? ". En outre, dans ces documents on trouve d'élogieux témoignages de conseillers en relation humaine, chefs d'Entreprise, hommes d'affaires, animateur de stage, instituteur, biologiste, infirmière, professeur de lettres, thérapeute, etc.

Difficile de ne pas se laisser séduire! Et en 1990, on dénombre prés de 700 masters.

Pas besoin de passer 50 ans dans un monastère. Parmi ces nouveaux venus Michel Langinieux. Il suit le cours en 1989 sur le conseil d'un ami master, Claude Portais. Il est enthousiaste. Son avis est reproduit dans le livre Le créativisme: " Si vous voulez découvrir qui vous êtes vraiment, vous n'avez pas besoin d’attendre! Pas besoin de passer 50 ans dans un monastère! Pas besoin de vous réincarner pendant dix mille ans! Foncez: Avatar est un cadeau! C'est possible. Tout de suite! C'est l'occasion fantastique que vous attendiez: saisissez-la, elle est faite pour vous".

Langinieux devient Master et présente gratuitement à des centaines de personnes "le créativisme", jusqu'au jour où l'un de ses amis lui annonce que la "Procèdure du Maniement de la Création", la PMC, méthode confidentielle, au cœur du principe Avatar, serait la copie conforme d'un ouvrage écrit dix ans plus tôt The Hidden Mind of Freedom. L'auteur, Tarthang Tulku, se dit être un lama réincarné à la tête du monastère Tartang à l'Est du Tibet. Il est d'autre part fondateur et Lama Directeur de l'Institut Tibétain Nyingma à Berkeley en Californie. Son livre ne coûte que 50 francs, alors que les cours de Palmer sont délivrés à prix d'or .

Langinieux n'en revient pas. Surtout quand il prend connaissance, peu de temps après, du procès intenté par des anciens associés scientologues de Palmer qui lui réclament des salaires impayés. Langinieux s'adresse alors directement à Palmer pour comprendre. Il insiste. Pour toute réponse, il est traité de "ver noir", et sa licence n'est pas renouvelée! Il décide alors d'alerter les autres masters, et envoie près de 5 000 lettres dans le monde entier et alerte les journaux spécialisés dans ces questions, Sources, Nouvelles clés, Terre du Ciel, Troisième millénaire, qui ne réagissent pas.

Avatar, précise Langinieux, "a été pour moi un processus d'éveil inouï à la bêtise, à l'ignorance, au désespoir extraordinaire où se trouvent les humains à notre époque, à leur cupidité qui n'a d'égale que leur naïveté, à leur besoin d'être reconnus qui leur ôte tout bon sens, et à leur besoin d'être aimés! J'ai vu des gens se prendre pour Dieu. Déjanter complètement des mois durant. Et après, ça tourne au désastre... Avatar agite beaucoup de mirages. Et n’apprend ni le discernement, ni le recul, ni le sens des choses. Avatar promet tout ! Or, Avatar n’existe pas, c’est une illusion. C’est un enseignement millénaire avec un bon packaging ".

Devenir Master et pouvoir enseigner.

Autre exemple: une formatrice indépendante Danièle Soulier se voit proposer de suivre le stage Avatar en octobre 1990 par un psychologue réputé sur la place de Montpellier. Elle est séduite par sa présentation, mais aussi par le fait de pouvoir devenir Master et l'enseigner ensuite. Elle verse 12 000 francs, et suit le cours en compagnie de médecins, d'avocats, de psychologues. Satisfaite, elle s'inscrit au cours de Master prévu en novembre à La Napoule. De plus, cela lui permet de payer 15 000 francs, au lieu des 18 000 francs habituels Un de ses amis, Edme Robert formateur à l'Afpa, décide de l'accompagner. Pendant le cours Avatar, "les gens disaient: j'ai un problème, prononcent la PMC, et leur problème disparaissait. Mais pour moi, ça ne marchait pas. C'est pourquoi j'ai voulu continuer" explique Edme Robert.

Ils suivent alors le cours pour devenir formateur. "La PMC ne marchait toujours pas sur moi. Cependant, on a appris pas mal de choses, la manière d'aborder les futurs clients, comment démarcher les journaux intéressés par le développement personnel, composer des mailings sur les entreprises" précise Robert.

"Puis, à la fin du cours, Palmer nous a annoncé la création d'un nouveau cours: celui de Magicien". Danièle Soulier débourse immédiatement le prix de l'inscription. Edme Robert décide de l'accompagner, sans toutefois payer, souhaitant seulement assister en auditeur libre aux conférences.

Les deux nouveaux Masters rentrent alors chez eux et ouvrent un centre. Ils commencent à délivrer le cours Avatar à 4 personnes, avant de s'envoler pour Orlando en Floride.

Contradictions

Ils assistent, le matin à la conférence de Palmer (voir cours Magicien) et s'étonnent Alors que le séminaire Avatar "ne prône pas de vérité ni n'incite à croire ceci plutôt que cela, le cours Wizard nous impose les croyances d'Harry Palmer" constate Robert.

Puis en début d'après-midi, Edme Robert est convoqué par les responsables de Star's Edge qui lui demandent pourquoi il n'a pas payé. Il leur explique qu'il vient seulement voir et ne souhaite pas passer l'examen final. Et puis "Palmer n'avait-il pas stipulé en 1987 qu'il n'y avait rien après le cours Avatar, et que s'il y avait des compléments, ceux-ci seraient consultables gratuitement pour ceux qui ont fait Avatar" (d'après les Documents Avatar).

Aprés quelques heures d'attente, il apprend qu'il est indésirable. Puis, le lendemain matin, Danièle Soulier est aussi convoquée par les responsables de Star's Edge qui veulent s'assurer qu'elle ne donnera aucun cours confidentiel à Robert. Elle les rassure sur ce point, avant d'être à son tour jugée indésirable.

Sortis manu militari

Elle essaye alors de rencontrer Palmer pour obtenir des explications. Sans succès. Les deux "bannis" décident alors d'entrer dans la salle de cours pendant la conférence. Mais à peine ont-ils franchi la porte qu'Avra, la compagne de Palmer, ordonne à un membre de l'équipe de les sortir. "J'ai été saisie, soulevée, ballottée" raconte Soulier. "J'ai crié, donné des coups de pied. Sur les 200 masters présents dans la salle, seules trois femmes ont réagi et m'ont libérée".

Finalement, on leur propose de débattre de la situation à II h30. Ils quittent la salle et reviennent à 11h25. Surprise, la conférence est déjà terminée et il ne reste qu'une vingtaine de français.

Fin de l'histoire.

Ils rentrent en France, le voyage restant à leurs frais pour un cours qu'ils n'ont pu suivre. . .

Ils décident de créer "I'Association pour la défense des consommateurs de formation pour le développement personnel". Ils adressent des lettres à 700 Masters Avatar, distribuent des tracts dans les endroits où se déroulent les cours.

Dissociation de la personnalité.

Le jugement d'Edme Robert est sévère: "Pour certaines personnes qui se fabriquent des pensées négatives, Avatar, mais aussi l'analyse transactionnelle ou encore la PNL, peuvent donner l'impression d'une libération. En fait, Avatar finit par provoquer une dissociation de la personnalité. L'étudiant vit de plus en plus dans sa tête et en fonction de ses volontés, en se souciant de moins en moins des autres. Les formations deviennent de plus en plus chères au fur et à mesure du conditionnement et de la dissociation de l'étudiant. Le parcours complet coûte près de 100 000 francs. Mais le plaisir de se prendre pour un Dieu créateur n'a pas de prix".

Pour Star's Edge et les formateurs francophones, Langinieux, Robert et Soulier n'ont "pas intégré"réellement les données Avatar, et se sont retournés contre son auteur et ont inondé de courrier dénigrant la personnalité de Palmer" les média, les associations spécialisées et les autres formateurs, (Dossier de presse Avatar). Mais sur les critiques émises contre le système Avatar, pas un mot.

Avatar agite beaucoup de mirages.

Nous avons demandé à Harry Palmer, via Carole Hannequin, représentante en France de Star’s Edge, des précisions sur ces critiques et sur le passé du fondateur d'Avatar. Il n'a pas souhaité apporter de réponses à cette demande. Quant au cours de Magicien, il est, selon Hannequin, strictement "confidentiel"!

Pour sa part, 1'UNADFI (association de défense des familles et de l'individu) reçoit de nombreuses plaintes de personnes qu'elle résume ainsi: "Avatar agite beaucoup de mirages et entretient auprès des participants la promesse de régler tous les problèmes". L'UNADFI ajoute: "Par ce programme d'auto-illusion permanente, on peut craindre la dissociation entre le réel et l'imaginaire, la perte du sens critique pouvant entraîner des altérations de la personnalité. Tout est à décréer et à reconstruire, même la morale, même l'amour. Certains participants peuvent se sentir très déstabilisés après de tels cours".

A la suite de ces événements, le nombre de licenciés Master n'a cessé de décroître en France. Carole Hannequin explique cette baisse par des "excès de langage dans les documents publicitaires" et "des erreurs pédagogiques".

Le séminaire Avatar disparaît alors des magazines et se fait très discret. Jusqu'en janvier 1996, date à laquelle Avatar revient sur le devant de la scène.

C'est l'affaire EDF qui fait les titres de la presse nationale . "Gare au gourou" (Le Canard Enchaîné, 10 janvier 1996). "Alerte aux sectes à EDF"! (Le Parisien, 18 janvier 1996). Quelques mois plus tard, une autre affaire fait la Une de la presse régionale. "Sectes: des chômeurs curieusement formés" (Midi Libre), "Céret: des magiciens à la rescousse des Chômeurs (L'indépendant), puis "ANPE: comme une odeur de secte" (France Soir)

Aujourd'hui, on ne dénombrerait plus qu'entre 30 et 50 Masters sous licence en France.

Mais il nous a été impossible d'en avoir la liste complète, confidentialité oblige.

L’affaire EDF

Ou comment " retrouver ses énergies vitales internes

" Des organismes mystico-religieux formaient des cadres EDF ". C’est par ce titre que le journal L’HUMANITE révèle au grand public, le 30 décembre 1995 l’affaire EDF.Retour sur une histoire qui a connu beaucoup de rebondissements depuis deux ans.

Tout commence en 1992, lorsque le directeur de la centrale EDF de Bugey dans l'Ain, Jean Fluschére, fait appel à un consultant extérieur, Alain Coudeyras, gérant de la SARL CPV Conseil, pour se charger de l'évaluation et de l'amélioration du fonctionnement du comité de direction de la centrale. Cette mission donnant satisfaction, Alain Coudeyras se voit alors confier une nouvelle mission, suivie bientôt par d'autres sur la plupart des sites des centrales nucléaires.

Parmi ces missions, la société CPV Conseil va, notamment, organiser des stages de formation. Deux salariés de la centrale suivent ainsi une première session et en reviennent satisfaits. L'année suivante en 1994, trois autres salariés sont à leur tour amenés à suivre le stage "L'Énergie des Leaders". Les objectifs mentionnés dans la convention de formation méritent l'attention:

" Acquérir la technologie "L'énergie des Leaders" garantissant

1 -une totale maîtrise de soi méme dans sa façon de réagir au dérangement, de l'impulser et de le contrôler.
2-de retrouver ses énergies créatrices internes.
3- de créer des schémas de fonctionnement positifs, harmonieux et efficaces..

Opinion critique.

De retour de stage, deux des trois salariés informent leur hiérarchie de leur opinion plutôt critique du séminaire.

La direction de la centrale décide alors d'une enquête, et suspend toute mission avec CPV Conseil en attendant les résultats. Alain Coudeyras fait état de rumeurs qui lui sont rapportées et qui circuleraient à son sujet: " manipulation mentales " ou encore " liens avec des sectes ". Rumeurs que bien sûr il dément. Un an plus tard, la direction de la centrale lève tous les soupçons pesant sur Coudeyras, et lui confie trois nouvelles missions. En tout, CPV Conseil aura ainsi réalisé prés de 25 missions, et travaillé avec 460 agents.

L'histoire aurait très bien pu s'arrêter là, s'il n'y avait eu l'appel téléphonique d'un agent aux responsables de la section FNE-CGT de Bugey. Il les informe d'un séminaire suivi par des salariés d'EDF. Ce qui alerte le syndicat, c'est que ces agents ont reçu la consigne de ne pas parler du séminaire. Par ailleurs, leur critique du stage est éloquente.

Le syndicat juge l'information suffisante pour prendre contact avec la CFDT et FO. Ils décident ensemble de se renseigner et découvrent qu'une enquête des Renseignements Généraux, motivée par des raisons de sécurité nucléaire, aurait eu lieu dés 1994.

Des salariés attestent d'ailleurs avoir été entendus dans ce cadre -précis.

En parallèle, les syndicats récupérent des renseignements sur Avatar auprès de l'Association de Défense des Familles et de l'individu (ADFI). "C'est là qu'on comprend", précise Serge Lefort, secrétaire général CGT-EDF-Production-Transport Lyon, On s'inquiète alors pour la santé mentale des agents. Et cela d'autant plus qu'on parle dans la presse du Mandarom et de son Messie cosmoplanétaire, d'une commission parlementaire sur les sectes, du procès de l'Église de la Scientologie à Lyon.

De plus, c'est aussi à ce moment là que l'on découvre le parcours de Carole Hannequin

Enquête de la direction.

Aprés avoir demandé conseil au médecin du travail, rendez-vous est pris par les syndicats en septembre 1995 avec le nouveau directeur de la centrale. Leur objectif: empêcher le prochain séminaire de Coudeyras prévu en octobre. Le directeur mène alors sa propre enquête, alerte la direction à Paris, qui décide d'arrêter toutes relations avec Coudeyras.

Cette information est confirmée par une note du 4 octobre 1995 de la direction du SFP (service de la formation professionnelle).Note dans laquelle le sous-directeur, Nicole Daurés, indique que "le mode de fonctionnement du système Avatar laisse place à certaines interrogations fondamentales". Et poursuit: "Il est évident que de tels fondements sont incompatibles avec nos valeurs et notre approche de la formation. La décision de rompre avec ces organismes est donc tout à fait justifiée".Trois organismes sont cités: CPV Conseil, Otium et Sensaction .

Arrét de toute collaboration.

A la suite de cette lettre, les langues se délient. Le syndicat CGT apprend que Coudeyras doit animer un nouveau séminaire du collège de direction du Service Ingénierie Rhône-Alpes, à Albertville, fin octobre. Puis, le 17 octobre, une note de Pierre Carlier, le directeur de la DEPT, (reproduite ci-dessous) informe les directeurs d'unités d'EDF "d'arrêter toute collaboration avec ces organismes".

Note interne EDF du 17 octobre 1995.

De : CARLIER P – ED-DIR
à [........]
Date : mardi 17 octobre 1995 17h29
POUR ACTION IMMEDIATE

Des informations puisées auprès de sources sérieuses et diverses m’amènent à vous demander de bien vouloir cesser tout contact et toute action avec l’entreprise PV Conseils, dirigée par monsieur COUDEYRAS et l’entreprise OTIUM dirigée par madame Carole Hannequin. Ces entreprises animent des stages de développement personnel. Les fondements de notre décision reposent sur des réèlles interrogations en terme d’éthique et de risques de " mise sous influence " de personnes fragiles ou fragilisées.

La méthode proposée, appelée AVATAR s’inspire de l’école ARICA dont l’enseignement initiatique et les rituels font penser à des fonctionnements de type
" organisations mystico-religieuses ".

Une note interne du SFP du 4.10.95 confirme la décision d’arrêter toute collaboration avec ces organismes après avis de son conseil " Etique et Scientifique ".

Restants, Ch.HULLIN et moi-même à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, je compte sur vous pour un arrêt immédiat de toute relation et prestation avec ces organismes.

A la fin du mois de décembre, les médias dénoncent la remise du Rapport parlementaire sur les sectes. Et même si la direction d'EDF a bien arrêté toute collaboration avec ces organismes de formation, les syndicats estiment qu'il convient quand même d'en parler. La FNE-CGT constitue un dossier intitulé "méthodes des sectes à EDF-GDF ? Des preuves" et alerte les médias, à commencer par L'Humanité, qui sort un premier article le 30 décembre 1995. En parallèle, la FNE-CGT EDF-Production-Transport Lyon décide d'informer le personnel par un tract. Ce dernier est repris par la presse nationale, qui se retrouve assignée devant les tribunaux par Alain Coudeyras

En parallèle, le syndicat adresse un courrier aux directeurs généraux d'EDF et GDF pour les informer de la situation. Les propos sont sans équivoque. "Les documents et témoignages encore partiels dont nous disposons font froid dans le dos. Des dirigeants des deux entreprises (EDF et GDF) ont ainsi mis en péril la santé d'agents placés sous leur responsabilité"!

Pour EDF en revanche, l'affaire est close. "Nous avons cessé toute collaboration avec ces organismes dés que nous avons été informés de telles pratiques, et cela bien avant que la presse n'en fasse écho" souligne ainsi Jacques Pevet, responsable formation au service de la SFP à EDF-GDF.

L'avenir ?

"La Direction générale, poursuit-il, s'est engagée à améliorer l'achat de formation. On travaille actuellement sur des critères d'alerte qui pourraient nous empêcher de nous faire piéger dans le futur. Dans tous les cas, nous resterons vigilants quant aux organismes qui pourraient avoir des liens avec des sectes".

Extrait d’une plaquette de présentation de la Société CPV Conseils.

Maîtrise et gestion positive du stress.
Comportement et pensée positive
Entretien annuel d’évaluation.
Stages out door.
Notre réussite
Depuis 1988 plus de 800 stagiaires enthousiasmés par nos méthodes.

Alain COUDERAS Fondateur et dirigeant de CPV CONSEIL
Enseigne la Communication interne à L’ESCOM de Lyon.

Master licencié de Star’s Edge International Orlando (USA)

Passionné de développement personnel
Et par les sports aériens.

AVATAR est aujourd’hui le meilleur programme
Pour permettre aux Dirigeants et aux Cadres de
Surfer sur les turbulences.

Entretien avec Carole Hennequin

"J'étais à la recherche d'un niveau de conscience plus élevé"

Pourriez-vous vous présenter?

Diplômée d'HEC et en Sciences de l'éducation, je suis rentrée en 1973 à EDF-GDF comme ingénieur commercial. Par la suite, je suis devenue formatrice, puis responsable d'une formation pour des agents de maîtrise désireux de devenir cadres dans le nucléaire, et enfin consultante. C'est alors que j'ai senti le besoin de me rendre libre. J'ai pris un congé pour création d'Entreprise en 1989 et j'ai monté une association loi 1901 "Otium" avec Dominique Rochier , un ancien chercheur au CNRS, consultant en ressources humaines. Je travaille depuis comme consultante, notamment pour EDF. C'est en 1989 que j'ai découvert Avatar.

Pourquoi avez-vous été attirée par Avatar?

J'étais à la recherche d'un niveau de conscience plus élevé. J'avais suivi l'enseignement d'un maître soufi et les méditations qu'il guidait, avant de m'engager dans une voie de connaissance de soi liée à l'Adva ta Vendanta . C'est alors que j'ai entendu parler d'Avatar. Les promoteurs de cette méthode disaient qu'elle permettait d'atteindre facilement des résultats que les enseignements traditionnels mettaient des années à produire, et encore, sans garantie. Pour moi, cela valait la peine de me rendre compte par moi-même. Quand j'ai terminé le cours Avatar, le haut mur qui semblait me séparer de l'état de pure conscience s'était transformé en une haie de 30 cm, facile à enjamber. J'ai décidé d'enseigner Avatar parce que c'est la façon la plus simple d'aller droit au cœur de ce que les gens cherchent vraiment.

Quelle est votre Clientèle?

J'ai dû former une cinquantaine de personnes à Avatar en 5 ans, dont une dizaine dans le cadre de l'entreprise (EDF, Thomson, la RATP). Quant au séminaire '`Objectif but ", que j'ai co-créé en 1993, il rencontre un certain succès. Plus de 100 stagiaires l'ont suivi, des participants à titre individuel, et des salariés financés par leur entreprise.

Comment avez-vous appris votre mise à l'écart d'EDF? Et qu'en pensez-vous?

Le séminaire "Objectif: but" était très apprécié dans quelques unités d'EDF, il répondait bien aux besoins qu'avaient certains agents de mieux définir leur projet professionnel. Aussi, j'étais venue à Paris pour le proposer à un responsable des Ressources humaines sur le plan national. Mon interlocuteur s'est montré très réservé et m'a appris qu'un conflit était en cours dans la région lyonnaise avec la CGT locale à propos de stages organisés par un cabinet dont un consultant avait proposé Avatar . Il avait peur que la presse s'en mêle.

Par la suite, j'ai reçu un courrier du Service de la Formation Professionnelle m'indiquant que la décision avait été prise d'arrêter toute collaboration avec moi, ainsi qu'avec tous les organismes diffusant Avatar. (...) Mon impression est qu'il y a une grande incompétence dans ce domaine. J'estime qu'il y a eu des imprécisions et des confusions, doublées d'une peur du changement qui ne favorise pas une étude objective et distanciée des faits.

Vous êtes aujourd'hui représentante en France de Star's Edge Quel rôle tenez-vous exactement?

Lorsqu'il m'a été proposé d'être représentante de Star's Edge en France, le rôle défini était d'être l'interface de Star's Edge avec les francophones: faciliter la circulation des informations, à la fois à l'intérieur du réseau pour les formateurs et les stagiaires qui ne pratiquent pas l'anglais, et à l'extérieur, pour toutes les personnes qui souhaitent en savoir plus sur Avatar. Je m'occupe donc de la traduction des documents produits par Star's Edge et de la diffusion de l'information au public et aux médias. Je n'ai pas de rôle hiérarchique, Star's Edge étant une société très peu stratifiée, chaque formateur est, pour ce qui concerne son contrat et son activité, en relation directe avec les services compétents de l'entreprise aux États-Unis.

Que pensez-vous du fait que Avatar figure dans le rapport parlementaire?

(. . .) Pour ma part, bien qu'étant représentante de Star's Edge en France, je n'ai pas été interrogée. (...) Pour connaître œ qui a motivé l'inscription d'Avatar dans ce rapport, (...) j'ai interrogé le Président de la Commission parlementaires sur les sectes, les Renseignements généraux et l'Observatoire interministériel sur les sectes, et la seule réponse que j'ai obtenue est que les informations sur lesquelles cette classification est fondée sont confidentielles. Autrement dit, vous êtes accusé, mais on ne veut pas vous dire de quoi! Je crois qu'une fois encore un mauvais travail a été le résultat d'une action conduite sous l'emprise de la peur et de la précipitation.

Quelles ont été pour vous les conséquences de ce rapport?

Comme la presse s'en est fait l'écho à propos de l'affaire EDF, certaines personnes se sont inquiétées, en particulier les familles des formateurs et leurs amis. En tant que représentante de Star's Edge, j'ai eu à répondre à de nombreuses questions, mais j'ai aussi reçu des témoignages de soutien de ceux qui connaissent Avatar et étaient stupéfaits de ce qui était dit. (...)

Par ailleurs, j'ai été exclue d'une association régionale de consultants , dont je faisais partie. L'association Otium a fait l'objet d'un contrôle des Services de la formation professionnelle, qui contestent que les formations qu'elle dispense entrent dans le champ de la FP, et demandent le remboursement de tous les frais engagés dans ce cadre depuis trois ans.

L'enquête réalisée par la direction d'EDF

Suite à cette affaire, la direction d'EDF a réalisé une enquête. Les résultats, dans lesquels aucun nom d'organismes de formation n'apparaît ont été communiqués aux syndicats. Extraits:

On apprend ainsi que "des stages reposant sur une méthode non conforme à l'éthique de l'entreprise ont bien été organisés". Stages qui risquent "de provoquer des ruptures brutales dans la vie privée et/ou professionnelle".

De même, le déroulement de ces stages est " jugé insolite" ("questionnaire nominatif détaillé explorant les antécédents privés et les éléments psychologiques et affectifs du stagiaire ", " stages parfois réalisés au domicile du formateur", "exercices ésotériques sans rapport avec les exigences de la formation en entreprise" !).

Au total, la méthode Avatar empiète sur l'intimité de la personne selon des modalités qui entraînent des incursions dans le passé affectif du stagiaire dans une démarche pseudo-psychanalytique".A cela s'ajoute "l'affirmation, présentée comme une vérité absolue, de la capacité de l'individu à créer sa propre réalité".

Pour autant, l'audit tend aussi à limiter l'ampleur de l'affaire. Ainsi, le nombre de stages dispensés se limite à " 25 stages de deux jours qui semblent relever de la logique Avatar et 16 stages Avatar ou assimilés de 5 à 8 jours". Parmi les agents qui l'ont suivi, seuls 2 agents se déclarent "encore choqués", deux autres expriment "un avis mitigé, voire négatif" et un autre "quelques réserves".

Toutefois, l'audit conclut en rappelant que "même marginal", le phénomène n'en comporte pas moins des risques dont l'Etablissement doit se prémunir".

Les 3 organismes de formation "encartés" par EDF

CPV CONSEIL

Alain Coudeyras a créé CPV Conseil en 1988. Une société spécialisée en dynamisation des Ressources Humaines au sein des entreprises. Il enseigne aussi la communication interne à l'Escom de Lyon. Une plaquette de sa société en 1992 le présente comme ayant été " initié aux guérisons par les chakras*, le Reiki, les cristaux" et comme " praticien en géobiologie, ondes alpha et pensée positive " *. Cela avant de découvrir Avatar en 1991. Il décide alors de devenir Master, et obtient une licence d'exploitation pendant un an.

A cette époque il propose une série de stages dont Avatar, "le meilleur programme pour permettre aux Dirigeants et aux Cadres de surfer sur les turbulences. . . ". Mais il ne renouvelle pas sa licence lorsqu'elle arrive à expiration en juillet 1992.

Dans l'équipe de CPV Conseil de 1992, on trouve aussi une "initiée aux parasciences" Corinne Maljournal, qui joue avec "l'astrologie, les rêves, la numérologie, la radiesthésie" et pratique la guérison par "l'harmonisation des centres énergétiques"! Christiane Schoebel, sophrologue, J.M Prudhomme, un "médecin, homéopathe et ostéopathe ", qui " témoigne de l'application de techniques énergétiques pour une vraie guérison" et Chantal Valentin, astrologue et médium.

Alain Coudeyras passait en 1996 des annonces gratuites dans Le Journal, où il invitait à des dîners à thème ''l'hypnose et ses applications''. Il se présentait alors comme hypnothérapeute et sophrologue.

Le NewAge prend pied dans le monde de l'entreprise! Parmi les clients de cette société, on trouvait alors des salariés du ministère des Finances, Renault, Compaq, du CEPME, de Gillette, France Télécom, Hewlett Packard, Darty, La Caisse d'épargne, le groupe Accor, la banque Laydernier... ~

* Dans un courrier adresse à la responsable de l'ADFI Lyon, Alain Coudeyras précise qu'il s'est " intéressé à des concepts comme le Corps-Miroir, le Reiki, la Géobiologie, etc. ". La guérison par les chakras est la méthode proposée par le Système du Gorps-Miroir. Ce mouvement est recensé dans la liste des sectes du Rapport parlementaire de janvier 1996.

OTIUM

Cette association loi 1901 est dirigée par Carole Hannequin, par ailleurs représentante en France de Star's Edge International

SENSACTION

PierreVernet* a déclaré l'association Sensaction le 22 octobre 1992. Son objet est "la recherche, la promotion, le développement et la diffusion de concepts, démarches, méthodes et processus destinés à favoriser l'émergence des potentiels humains à travers un nouveau paradigme (en changeant délibérément leur image interne de la réalité, les Hommes changent le monde) pour plus de responsabilité, de liberté et de conscience"! Les deux autres personnes, chargées de l'administration de l'association, sont Marie-José Maurice, conseillère en formation, et Chantal Vissler aussi conseillère en formation. Cette dernière et PierreVernet ont été Masters Avatar.



Sectes sur le net francophone
Avatar


Home - page
Sectes = danger